acajou


acajou

acajou [ akaʒu ] n. m.
acaïou 1558; mot tupi du Brésil « anacardier », confondu en fr. avec l'acajatinga (acajoucantin 1645)
Arbre des régions tropicales (méliacées), dont le bois rougeâtre et facile à polir est utilisé en ébénisterie et en marqueterie. Acajou d'Amérique : arbre de l'espèce swietenia dont le bois est très dur; ce bois. « Huit chaises d'acajou » (Flaubert). Acajou de Cayenne (cf. Bois d'amarante). Acajou africain : arbre d'une espèce voisine (khaya) dont le bois est d'utilisation courante. — Adj. inv. D'une couleur brun rougeâtre. Des cheveux acajou.

acajou nom masculin (du tupi acajou, anacardier) Nom de divers arbres (méliacées) fournissant un bois apprécié pour sa teinte rougeâtre ; le bois lui-même. (Parmi les acajous d'Amérique, ou mahoganys, le plus anciennement exploité est Swietenia mahogani, ou acajou de Cuba. S. macrophylla est l'acajou du Honduras. L'Afrique noire fournit le grand-bassam, Khaya ivorensis, et l'acajou blanc, K.anthotheca.) ● acajou (difficultés) nom masculin (du tupi acajou, anacardier) Orthographe Avec un seul c. Accord Au pluriel, le nom prend un s : des acajous ; l'adjectif est invariable en genre et en nombre : des chevelures acajou. ● acajou (expressions) nom masculin (du tupi acajou, anacardier) Noix ou pomme d'acajou, synonyme de noix de cajou. ● acajou adjectif invariable Rouge-brun entremêlé de veines claires et foncées : Meubles acajou.acajou (difficultés) adjectif invariable Orthographe Avec un seul c. Accord Au pluriel, le nom prend un s : des acajous ; l'adjectif est invariable en genre et en nombre : des chevelures acajou.

acajou
n. m. Bois dur, de teinte brun rougeâtre, utilisé en ébénisterie pour sa texture finement striée et le poli qu'il est susceptible d'acquérir. Salle à manger en acajou.
|| Arbre d'Afrique et d'Amérique tropicales qui donne ce bois et qui comprend plusieurs variétés. Acajou du Sénégal: caïlcédrat (aire soudanienne). Acajou d'Afrique (forêt équatoriale). Acajou blanc. Acajou rouge. Acajou d'Amérique. Acajou vrai. Acajou des Antilles. Acajou de Cayenne. Pommier d'acajou: anacardier. Pomme d'acajou: anacarde. Noix d'acajou: amande de l'anacarde.

⇒ACAJOU, subst. masc.
Nom de plusieurs espèces d'arbres.
A.— Arbre d'Afrique et d'Amérique dont le bois rougeâtre est utilisé en ébénisterie.
1. Sens propre. L'arbre lui-même :
1. Les couches annuelles ne paraissent presque point dans le bois d'ébène, dont l'aubier est tout blanc et le cœur tout noir. J'en ai vu une espèce à l'Île-de-France, dont le blanc et le noir sont mêlés, non par cercles, mais par plaques irrégulières. Cependant les cercles annuels, avec leurs fibres mensales, sont très marqués dans les bois d'acajou et de rose.
J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 80.
2. Alors je crois boire avec Izéphar le lait du coco sous l'arcade de figuiers; je m'imagine errer avec ma gazelle à travers les forêts de girofliers, d'acajous et de sandals.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Les Natchez, 1826, p. 398.
3. Elle [la forêt de la plaine de l'Amazone] comporte (...) des formes utiles comme l'arbre à caoutchouc (hevea), les acajous,...
PLANTEFOL, Cours de botanique et de biologie végétale, t. 2, 1931, p. 535.
Rem. On ne retiendra, parmi les groupes associatifs fréq., que l'expr. bois d'acajou (cf. ex. 1), enregistrée d'ailleurs par les dict.
2. Bois produit par cet arbre :
4. La maison était ancienne, bien achalandée, mais il lui manquait l'élan et l'esprit d'initiative qui appartiennent à la jeunesse. Malvina y apporta cet élément : la vieille enseigne fit place à une enseigne neuve, l'or ruissela sur les devantures, l'acajou remplaça le noyer dans les comptoirs et les étagères, le gaz évinça l'huile, qui, de temps immémorial, éclairait le magasin.
L. REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 155.
5. ... le Provençal menu, maigriot, avec sa face en nœuds d'acajou et son allure sautillante de grillon brun...
J. RICHEPIN, Truandailles, 1891, p. 250.
6. Fini, les coupoles et les cylindres des halles à expositions d'où un feu pourpre ou vert s'irradie et la boue même sous nos pieds qui luit comme de l'or et de l'acajou!
P. CLAUDEL, Poèmes de guerre, La Grande attente, 1916, p. 544.
7. Tu n'es pas juste pour l'acajou, murmura Mme Pasquier. De notre temps, c'était le roi des bois.
G. DUHAMEL, La Nuit de la Saint-Jean, 1935, p. 67.
Rem. Les princ. groupes associatifs concernent l'aspect et les qualités phys. de l'acajou : acajou luisant, massif, noir, plaqué, resplendissant, ronceux (dict.), rouge, verni; vieil-; couleur-(dict.). Expr. isolées : acajou brun, brut, ciré, déverni, lourd, moucheté (dict.), plein, poli, riche, roide, sculpté, terni, veiné (dict.), vitré; faux-, -véritable; affreux- (J. MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, t. 1, 1933, p. 156, ex. unique d'emploi avec adj. dépréc.); l'- brille; - en canons, en fourches (attesté uniquement ds LITTRÉ par un ex. de 1864).
3. [P. ell. et synecdoque] Meuble ou objet fabriqué en acajou :
8. ... prenant Schaunard pour confident, il lui raconta sa liaison clandestine avec une jeune fille qu'il avait mise dans l'acajou, et qui s'appelait Euphémie.
H. MURGER, Scènes de la vie de Bohème, 1851, p. 242.
9. Au second étage, l'appartement du gouverneur a encore son mobilier ancien, acajous de l'époque coloniale et argenteries du XVIIIe siècle; on y voit la table et le fauteuil à écrire de Washington : l'ensemble a un parfum de bonne époque, une tenue silencieuse, une odeur de tradition qui ne sont pas le privilège habituel des municipalités.
P. MORAND, New-York, 1930, p. 50.
4. [P. ell. du mot couleur] Rouge-brun du bois d'acajou.
a) [Emploi comme adj. inv.] :
10. Elle [la nature] m'inondait et m'accablait d'êtres charmants, d'êtres bizarres, de monstres admirables, (...) les uns en acier bruni, glacé d'or, les autres à houppes soyeuses, feutrées de noirs velours; tels à fins pinceaux de soie fauve sur un riche fond acajou; ...
J. MICHELET, L'Insecte, 1857, p. 157.
11. 2.529. — Jeune fille, 25 ans, acajou, mince, très jolie, jolies jambes, sans fortune, dactylo ville province, épouserait M. ayant situation stable. Cherche avant tout tendresse.
H. DE MONTHERLANT, Les Jeunes filles, 1936, p. 923.
b) [Emploi comme subst.] :
12. Nous voulons de la vie au théâtre, et du théâtre dans la vie.
Rire discret comme celui d'une personne qui vient de perdre quelqu'un de sa famille.
Joues en acajou.
Fantec me dit :
— Le professeur n'était pas content parce qu'un élève, dans un devoir, avait tapé sur Dieu.
J. RENARD, Journal, 1905, p. 965.
13. Maisons plus fragiles que les paupières d'un mourant, allaient-ils s'y employer à qui perd gagne? Boîtes de perles avec, aux vitres, des visages multicolores qui ne se doutent jamais de la pluie ou du beau temps, du soleil d'ivoire ou de la lune tour à tour de soufre et d'acajou, grands animaux immobiles dans les veines du temps, l'aube de midi, l'aube de minuit, l'aube qui n'a jamais rien commencé ni rien fini, cette cloche qui partout et sans cesse sonne le milieu, le cœur de toute chose, ne vous gênera pas.
P. ÉLUARD, Capitale de la douleur, 1926, p. 113.
14. ... Augustin s'éveille en sursaut. Sa chambre n'est remplie que par la nuit, par la fauve et rousse veilleuse, par les couleurs imaginaires, les acajous factices qui peuplent les creux du demi-sommeil.
J. MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, t. 1, 1933, p. 119.
Spéc., arg. [P. allus. à l'éclat du bois d'acajou] :
15. Tête d'acajou, s. f. Nègre.
A. DELVAU, Dict. de la langue verte, 1866, p. 374.
16. Acajou. Crâne chauve. — Avoir un bel acajou, un acajou bien luisant.
L. RIGAUD, Dict. de l'argot moderne, 1881, p. 4.
17. Acajou. Chauve.
Ch.-L. CARABELLI [Lang. pop.].
18. Acajou. Avion allemand (Fokker?) :
« Subitement tout à coup, v'là un « acajou » qui pointe!... ... Mais Dorme parvint à le couvrir... ... ». La double victoire de Dorme racontée par un mécano; Petit Parisien, 25-8-1916, p. 2.
G. ESNAULT, Notes complétant et rectifiant « Le Poilu tel qu'il se parle », 1956.
Rem. Groupes associatifs. Emploi subst. : sombre acajou (VERCORS, Le Silence de la mer, 1942, p. 54), teint d'acajou (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1894, p. 692), tons d'acajou (J. GREEN, Moïra, 1950, p. 145), cheveux d'acajou (DANIEL-ROPS, Mort, où est ta victoire?, 1934, p. 108), peindre en acajou (dict.). Emploi adj. : couleur acajou (dict.), rouge acajou (J.-K. HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 60); expr. isolées : cheveux acajou (R. DE GOURMONT, Esthétique de la langue française, 1899, p. 33), brun acajou (PLANTEFOL, Cours de botanique et de biologie végétale, t. 1, 1931, p. 376), blond acajou (COLETTE, La Maison de Claudine, 1922, p. 153), acajou vernissé (A. GIDE, Si le grain ne meurt, 1924, p. 416).
B.— Acajou femelle, ou acajou à planches. Arbre présentant quelque analogie avec le cèdre, dont le bois sert surtout pour la construction des vaisseaux :
19. Son bois (...) acajou femelle.
PLANCHON, COLLIN, Les Drogues simples d'origine végétale, 1895.
C.— Arbre du Brésil, encore appelé anacardier occidental, connu pour ses fruits comestibles :
20. La nature présente à ses convives (...) des confitures, des gelées et des conserves dans les litchis, les mangoustans, les rangoustans, les mangues, les abricots de Saint-Domingue; des fondants dans les corossols et les pommes d'acajou; des onctueux échauffants dans les amandes du badamier; des stomachiques dans le café et le cacao; des cordiaux dans les épiceries du cannelier, du muscadier, du giroflier et du ravinsara, qui en réunit toutes les saveurs. De tous ces arbres, il n'y en a pas un qui se ressemble par ses feuilles, ses fleurs, ses fruits, sa verdure et son attitude.
J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 70.
21. Ce pénible pélerinage par les monts, les fondrières, les ravines, les bois vierges la harassait. Ses pieds endoloris par la marche refusaient de toucher le sol. Elle n'avait pris pour toute nourriture que quelques pommes des acajous couvrant ses montagnes, et bu de l'eau des torrens, où elle baignait ses jolies jambes enflées par la marche sur ces terres brûlantes.
P. BOREL, Champavert, Three Fingered Jack, l'Obi, 1833, p. 94.
22. On emploie le fruit connu sous le nom de noix d'acajou ou d'anacarde occidentale.
DORVAULT, Officine, ou Répertoire général de pharmacie pratique, 1844, p. 125.
23. Acajou d'Amérique. Anacardium Occidentale. L.
Codex Medicamentarius gallicus, 1908.
Rem. Les groupes associatifs peu nombreux dans lesquels figure le mot relèvent de la bot., de la sc. pharm. et de la teinturerie; ils sont attestés : soit dans les dict. seulement : l'- à pommes, ou - ordinaire; gomme d'- ou de cajou; soit dans les dict. et dans notre docum. : noix d'- ou de cajou; pomme(s) d'-.
Prononc. — 1. Forme phon. :[]. Enq. ://. 2. Dér. et composés : acajuba.
Étymol. ET HIST. — Corresp. rom. : prov. mod. acajó, acajou (< fr. acajou); ital. acagiú (id.); port. (a)cajú.
I.— Acajou « anacardium occidentale » (arbre du Brésil connu pour ses fruits comestibles). Désigna d'abord l'arbre, puis aussi son fruit (ce second sens n'étant attesté qu'au XVIe s.) : 1557 acaïou « anacardium occidentale » (A. THEVET, Les Singularitez de la France antarctique..., éd. Gaffarel, Paris, 1878, pp. 318-319 ds ARV. 1963, p. 38 : ... grande quantité d'arbres qu'ils [les « Canibales »] nomment Acaïous...); 1575 akaiou « fruit de l'anacardium occidentale » (A. THEVET, La Cosmographie Universelle, Paris, 1575, II, fol. 917 a ds KÖNIG 1939, p. 6 : une hottee d'Akaious, fruicts gros comme les rognons d'un Lieure); 1578 acajou « id. » (J. DE LERY, Hist. d'un Voy. fait en la Terre du Brésil, autrement dite Ammerique, 1578, La Rochelle, p. 205 ds KÖNIG, 1939, p. 6).
Acajou « anacardium » est directement empr. au tupi du Brésil acaiou, et non pas, comme le mentionnent DG, DEI, EWFS2, BOULAN 1934, DAUZAT 1964, FRIED. 1960 et BL.-W.5, empr. par l'intermédiaire du port. (a)cajú. Sauf BL.-W.5, tous les dict. étymol. cités confondent acajou I et acajou II. Thévet et Léry donnent en effet les termes indigènes pour les plantes et les animaux remarquables qu'ils rencontrent au Brésil et Thévet précise d'ailleurs (voir 1re attest.) que acaïou est un terme indigène.
II.— Acajou « swietenia mahagony » (arbre d'Amérique dont le bois est utilisé en ébénisterie). Les plus anc. attest. sont localisées aux Antilles : 1640 acaïou (P. J. BOUTON, Relation de l'establissement des François depuis l'an 1635 en l'isle de la Martinique..., 1640, Paris, p. 65 ds ARV. 1963, p. 41 : On fait des aix et de beaux ouvrages de l'acaïou des bois, qui est de couleur rouge, et de bonne odeur.); 1658 acajou (C. DE ROCHEFORT, Hist. nat. et mor. des Iles Antilles de l'Amérique. Avec un Vocab. Caraïbe, 1658, Rotterdam, p. 67 ds KÖNIG 1939, p. 7).
KÖNIG 1939 fait remonter acajou « swietenia mahagony » au tupi agapu mais ce mot désigne en tupi un arbre noirâtre et dur très différent de l'acajou. Cependant le tupi possède aussi le mot acaiacatinga qui correspond à un arbre dont les caractéristiques sont tout à fait celles de l'acajou. La ressemblance entre les mots tupis acaiou « anacardium » et acaiacatinga « swetenia mahagony » a pu favoriser leur confusion. Or Coppier, voyageur français qui utilise en général des formes arch. très proches de la lang. d'orig., utilise le mot acajoucantin pour désigner les 2 arbres : 1645 acajoucantin « swetenia mahagony » (cf. COPPIER, Hist. et Voyage des Indes occidentales, 1645, Lyon, p. 59 ds ARV. 1963, p. 44); 1645 acaïoucantin « anacardium occidentale » (ID., ibid., p. 54 ds ARV. 1963, p. 44). Acajou « swietenia mahagony » est donc très prob. issu, par abréviation, de acajoucantin résultat du croisement du tupi acaiacatinga « swietenia mahagony » avec le fr. acajou « anacardium occidentale ». — ARV. 1963, pp. 37-44; BOULAN 1934, p. 58; KÖNIG 1939, pp. 6-7.
STAT. — Fréq. abs. litt. :414. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 413, b) 706; XXe s. : a) 756, b) 574.
BBG. — ARV. 1963, pp. 37-44 [Cr. LANLY (A.). R. Ling. rom. 1964, t. 28, p. 464]. — BARB.-CARD. 1963. — BOUILLET 1859. — BOULAN 1934, p. 58. — CHABAT t. 1 1875. — Comm. t. 1 1837. — JOSSIER 1881. — KÖNIG 1939, pp. 6-7. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MONT. 1967. — NYSTEN 1814-20. — PRIVAT-FOC. 1870. — SOÉ-DUP. 1906.

acajou [akaʒu] n. m.
ÉTYM. 1578, acajou « anacardier »; 1557, acaïou, mot tupi du Brésil; 1658, acajou « arbre de la famille des Méliacées »; 1640, acaïou; abrév. du tupi acaiacatinga et — au sens 2. — confusion avec acajou « anacardier ».
1 Anacardier (acajou à pommes). Acajuba. || Noix d'acajou. Cajou.
tableau Noms d'arbres, arbustes et arbrisseaux.
2 Arbre d'Amérique tropicale et des Antilles (Méliacées), dont le bois est employé en ébénisterie, en tabletterie et dans l'industrie du placage. || Les racines de l'acajou sont utilisées en marqueterie.
REM. Ce mot, désignant l'arbre, n'est couramment usité que dans le franç. d'Afrique, des Antilles, l'espèce ne poussant pas en France.
1 Il essayait de se rappeler les chênes élevés (…) les acajous baignés d'une obscure lumière (…)
Jacques Roumain, Gouverneurs de la rosée, II, p. 21.
Cour. Ce bois, dur, rougeâtre et susceptible d'un beau poli. || Une table d'acajou, en acajou massif. || Acajou drapé, moiré. || Acajou uni, veiné, moucheté, ronceux.
Littér. || Des cheveux, une chevelure d'acajou, couleur de l'acajou (→ ci-dessous, 4.).
3 Par anal. || Acajou africain : arbre d'une espèce voisine (Khaya) dont le bois est utilisé en ébénisterie. || Acajou de Madère : eucalyptus (Myrtacées).
4 Adj. D'une couleur brun rougeâtre. || Des cheveux acajou.
2 Sa voiture est une Mercedes gris acier. Le cuir des sièges est acajou, et de même l'ensemble des décorations intérieures de l'automobile.
J.-P. Manchette, Trois hommes à abattre, I, p. 8.
tableau Désignations de couleurs.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Acajou — (spr. Akaschu), 1) Pflanzengattung, nicht allgemein anerkannt, s. Anacardium; 2) Anacardium occidentale L. (Caschunuß od. Elephantenlausbaum), 10 Fuß hoher, gerader Baum in Brasilien, hat kleine, gelbröthliche Afterdoldenblüthen u. nierenförmige… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Acajou —   [aka ʒuː, französisch; portugiesisch acaju »Nierenbaum«] das, (s), alte Bezeichnung für westindische Hölzer, heute für Mahagonihölzer allgemein. Acajou drapé, besonders dekorative Furniere von Khaya ivorensis (Mahagoni) mit quer laufender… …   Universal-Lexikon

  • Acajou — Ac a*jou, n. [F. See {Cashew}.] (Bot.) (a) The cashew tree; also, its fruit. See {Cashew}. (b) The mahogany tree; also, its timber. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Acajou — Acajou, Baum in Brasilien (anacardium occidentale), dessen Saft gegen die Wassersucht helfen soll; auch eine Nüsse waren sonst officinell; das Oel schwarzfärbend. Acajouholz oder weißes Mahagony gibt seine Tischlerarbeit …   Herders Conversations-Lexikon

  • acajou — /fr. akaˈʒu/ V. acagiù …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • acajou — [ak′ə zho͞o΄] n. [Fr, CASHEW] 1. any of several tropical trees yielding fine cabinet wood, including the mahogany 2. the cashew …   English World dictionary

  • Acajou — Cet article concerne l arbre. Pour la couleur à laquelle il a donné son nom, voir acajou (couleur). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme «  Acajou  » s applique en français à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • acajou — (a ka jou) s. m. 1°   Bois d acajou ou simplement acajou, bois rougeâtre et susceptible d un beau poli, employé dans l ébénisterie, la tabletterie, etc. et fourni par un arbre de l Amérique Méridionale (Swietenia Mahogoni et Cedrela odorata).… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ACAJOU — s. m. Arbre d Amérique, dont le bois est blanc, et qui porte une noix en forme de rein, contenant une amande émulsive et savoureuse. La noix d acajou s emploie dans la teinture en noir.   Bois d acajou, ou simplement, Acajou, Sorte de bois… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ACAJOU — n. m. Genre d’arbres d’Amérique dont une des variétés fournit une sorte de bois rougeâtre et susceptible d’un beau poli, qu’on emploie dans l’ébénisterie, la tabletterie, etc. Bois d’acajou. Il se dit le plus souvent du Bois lui même. Secrétaire… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)